Membre de la SCNAT

L'organisation faîtière des anthropologues en Suisse représente les intérêts de la discipline vis-à-vis du public et des autorités. Ses membres sont principalement des experts à vocation scientifique.

Image : LoveIsAFastSong, photocase.de

Le rhume des foins augmente en raison du changement climatique

Avec le changement climatique, la période du rhume des foins s'allonge, les concentrations de pollen augmentent et les plantes invasives hautement allergisantes se propagent. Des chercheurs de la Commission suisse pour la chimie et la physique de l'atmosphère (ACP) de l'Académie suisse des sciences naturelles et de MétéoSuisse ont évalué et résumé les connaissances actuelles à ce sujet.

Le rhume des foins
Image : stock.adobe.com/schulzie

Alors qu'il y a 100 ans, presque personne ne souffrait du rhume des foins en Suisse, environ 20 pour cent de la population est actuellement touchée. Avec le changement climatique, la situation du rhume des foins s'aggrave encore. De nombreuses plantes libèrent leur pollen plus tôt et avec une plus grande intensité. De plus, le changement climatique favorise la propagation de plantes invasives et fortement allergènes comme l'ambroisie.

La pollution de l'air favorise aussi le rhume des foins : elle peut endommager les voies respiratoires des personnes et favoriser ainsi l'asthme et le rhume des foins. Les plantes stressées par l'air de mauvaise qualité semblent en outre produire du pollen qui déclenche des réactions allergiques plus fortes. « En résumé, les personnes allergiques au pollen seront probablement exposées à l'avenir à des concentrations de pollen plus élevées pendant des périodes plus longues », écrivent les chercheurs.

Le rhume des foins est un problème de santé publique

Comme de très nombreuses personnes en Suisse sont parfois fortement touchées et que les coûts annuels se chiffrent déjà en milliards, le rhume des foins devrait également être abordé par des mesures des pouvoirs publics, argumentent les chercheurs.

Ils proposent une série d'options d'action appropriées : de la limitation du changement climatique et de la pollution atmosphérique aux systèmes d'alerte, en passant par la lutte contre les espèces invasives et une plantation publique adaptée dans les communes. Ces derniers sont possibles depuis peu grâce à de nouvelles mesures du pollen entièrement automatisées par l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse et peuvent aider les personnes concernées à réduire leur contact avec le pollen ou à prendre des médicaments plus ciblés.

Catégories

  • Allergies

Contact

Marcel Falk
SCNAT
Communication et Public Affairs
Maison des Académies
Case postale
3001 Berne